BioSevia et la Bioponie

La bioponie recrée dans une solution nutritive tout ce que la terre contient d’utile pour la plante.

biosevia



Certains de nos systèmes de culture, tels que l'AquaFarm et le WaterFarm, ainsi que certains systèmes d’autres fabricants, se prêtent mal à l’utilisation d’un BioFiltre.
Dans ce cas, pour utiliser BioSevia, il suffit de rajouter environs 10% de fibre de coco dans vos billes d’argile.

La culture bioponique : hydroponie biologique

Depuis des années, des recherches intensives sont entreprises par les chercheurs d’un grand nombre de pays pour trouver un moyen de faire de l’hydroponie réellement biologique. C’est enfin William Texier qui, en 2004, a découvert et mis en oeuvre le concept de la culture bioponique, la nouvelle méthode de culture hydroponique biologique. Brevet N° 05.11569 - 15/11/05.
La bioponie va bien au-delà d’un simple changement d’engrais. Le concept est celui de « Terre Liquide ». L’engrais approprié en était le chaînon manquant. En le combinant avec BM, la bioponie recrée dans une solution nutritive tout ce que la terre contient d’utile pour la plante.
L’eau est déjà là, bien sûr, et l’oxygène aussi en abondance, si le système de culture est bien conçu.

Il faut y rajouter:

  • BioSevia, l’engrais qui apporte également la fraction d’humus contenue dans le sol. BioSevia contient aussi un grand nombre de larges molécules organiques qui reproduisent la complexité du sol dans la solution nutritive. C’est un engrais spécialement formulé pour cette utilisation spécifique (reproduire les conditions de fertilité naturelle de la terre, mais sans terre).
  • BM, Trichoderma harzianum, les micro-organismes qui apportent la vie microbienne et participent au cycle du carbone. (Attention: BM n'est pas certifié utilisable en agriculture biologique).

Cela donne une solution nutritive qui équivaut à une bonne terre légère, aérée, riche en nutriments et en vie microbienne, à laquelle il ne manque plus qu’un substrat inerte, comme les billes d’argile ou la fibre de coco utilisées en culture hydroponique.

BM, les micro-organismes :

BioSevia s’utilise parfaitement adapté à la terre. Il est recommandé d'y ajouter un peu de BM (5g pour 10l, à remplacer toutes les 6 à 8 semaines) pour faciliter la décomposition des matières organiques et permettre d’améliorer les performances de culture.
En culture hydroponique par contre, il faut toujours utiliser BM, car il est nécessaire pour reproduire, dans la solution nutritive, le processus de décomposition naturel qui se fait dans la terre.

Comment utiliser les micro-organismes ?
Dans l’eau, leurs conditions de vie ne sont pas très confortables car ils n’ont pas autour d’eux la capacité de tampon du sol pour les protéger de brusques changements de température ou de pH. Ils ont aussi besoin de se « fixer » et ne peuvent survivre et se multiplier simplement au fil du courant. Il leur faut un lieu très oxygéné et doivent impérativement rester humides. Secs, ils meurent.

Il y a 2 possibilités :
• Vous utilisez un substrat humide tel que fibre de coco, laine de roche, etc. Dans ce cas, vous pouvez ensemencer directement le substrat avec les micro-organismes. Saupoudrez simplement BM sur votre substrat.
• Vous cultivez en racines nues ou sur un substrat très drainant comme la bille d’argile expansée ou la pouzzolane. Dans ce cas, il faut utiliser le BioFiltre. Il fournira à vos micro-organismes un lieu où ils pourront se reproduire.
Utilisez 10g/100L de solution nutritive. Ajoutez-en toutes les 6 à 8 semaines.

Qu’ils soient dans le BioFiltre ou dans un substrat, les micro-organismes ne posent généralement pas de problème tant que leur milieu est oxygéné et humide. Il est bon aussi, pour les protéger, d’éviter tout changement brusque dans leur environnement, qu’il s’agisse de température ou de pH. Plus vos micro-organismes seront nombreux et heureux, mieux vos plantes seront nourries.
Attention : une baisse importante de pH est un signal d’alarme qui indique avec certitude la mort d’un grand nombre d’organismes. Dans ce cas, il faut en trouver la cause, la traiter et réensemencer.

BioMagix et BM éliminent les champignons pathogènes dans les racines et décomposent les matières organiques contenues dans la solution nutritive. BioMagix opère en particulier par fortes chaleurs. Si vous utilisez déjà BioMagix, vous n'avez pas besoin de BM.

* Attention: les organismes certificateurs en agriculture biologique ne reconnaissent pas l'hydroponie comme moyen de culture biologique, même dans le cas où l'on utilise BioSevia. En effet, l'hydroponie n'utilise pas de terre comme substrat, et ne peut donc répondre au critère de base d'une agriculture biologique, c'est-à-dire l'élément terre. Une culture en hydroponie ne sera pas considérée comme culture biologique, et ne pourra donc pas obtenir de certification.

Gestion de la culture bioponique

La gestion de la bioponie demande de la part du cultivateur beaucoup plus d’attention que pour une culture hydroponique traditionnelle. Non pas en terme de temps passé mais en terme d’examen visuel. La culture bioponique se pilote autant « à l’oeil » qu’en suivant des paramètres tels que pH et conductivité. Néanmoins, ceux-ci restent une information importante. Voilà quelques notions de base pour réussir votre culture bioponique. Utilisez aussi les tableaux d'application fournis avec BioSevia.

Le pH
Durant la culture, le pH est plus difficile à stabiliser qu’en hydroponique minérale car d’excellents tampons ne sont pas repris sur la liste des produits certifiables biologiques (les règles de certification étant, dans certains cas, bien arbitraires !). Le pH aura donc toujours tendance à monter.
Toutefois, le pH n’a pas la même importance en bioponie. On peut le laisser dériver jusque vers 7.5 sans constater de problème. Au-dessus de 7.5 il faut qu’il soit rajusté jusque vers 6.0 mais progressivement, sur une période de quelques jours. Utilisez le pH Down liquide de GHE. Il contient des tampons organiques et son utilisation est recommandée en conjonction avec BioSevia. Attention, le pH Down n'est pas un produit biologique. Incorporez votre régulateur de pH lentement, à petites doses, en le diluant bien à chaque fois. Versez-le dans le réservoir, loin de la pompe (ou arrêtez la pompe), cela évitera de créer un choc par un changement de pH trop brusque.
À éviter absolument : acide chlorhydrique et acide acétique (vinaigre, etc.…).

La conductivité
C’est la partie la plus complexe du processus bioponique, car les molécules organiques n’ayant pas de charge électrique, elles ne sont pas visibles pour votre lecteur de conductivité (EC). Quand vous diluez BioSevia dans l’eau, une toute petite fraction va être immédiatement dissoute et transformée en ions, donnant une légère conductivité.

  • Le premier jour, avec une dose de 15 ml/10 L d’engrais et la conductivité normale des eaux de réseau, on obtient en général une valeur aux alentours de 0.65 (de 0.6 à 0.7). Cette conductivité très basse est généralement suffisante.
  • Ensuite rajoutez de l'engrais lorsque la conductivité est en-dessous ou égale à 0.8: utilisez la quantité minimale de 20 ml/10 L. Gardez votre conductivité au-dessus de (ou égal à) 0.8, et en dessous de 1.0.
    • Utilisez ces dosages sans changer de solution si possible, ça vous permettra de bénéficier de l'action du milieu que vous avez créé.
  • Au fur et à mesure que des éléments sont libérés, d’autres sont absorbés et la conductivité tend à rester en équilibre autour de ces valeurs. Quand les réserves en matières organiques sont insuffisantes, elle baisse. C’est le moment de rajouter de l’engrais.

Ça a l’air simple, mais pour obtenir un résultat optimal, il faut anticiper cette baisse de conductivité et assurer une provision constante de matières organiques. Attention, il ne faut pas en mettre trop, car leur dégradation est fonction de la chaleur ambiante.
En effet, les micro-organismes agissent à des vitesses incroyablement différentes en fonction des fluctuations de température de la solution nutritive. S’il y a trop de matière organique dans le système, une montée de température pourrait augmenter la conductivité à un niveau qui tuerait la plante.
Il n’est pas toujours facile de trouver le juste milieu, et c’est là que l’oeil du cultivateur averti fait la différence.

La filtration
Elle est très importante, particulièrement en période de chaleur, surtout quand vous êtes en situation de racines nues directement suspendues dans la solution nutritive. En effet, il faut bien filtrer les plus grosses particules contenues dans l’engrais car elles pourraient asphyxier les racines, surtout par forte chaleur. Il est toujours préférable de n’avoir que des ions assimilables dans la zone racinaire. Avec BioSevia, une simple mousse sur l’entrée de la pompe suffit. L’engrais ne bouchera pas le filtre, mais un bon entretien est nécessaire. Le filtre doit être rincé au moins une fois par semaine. Il faut, bien entendu, arrêter le système lorsqu’on le nettoie.

L’environnement de la plante
L’environnement s’adapte à la nature de la plante, indépendamment de la méthode de culture utilisée. Par conséquent, tout ce qui concerne la température,
l’humidité, le cycle de culture, la prévention et la lutte contre les insectes, reste bien sûr similaire.

AVANTAGES DE LA BIOPONIE
La bioponie est basée sur un des principes de l’agriculture raisonnée qui consiste à donner peu de nitrates à la plante, afin de favoriser la floraison et la fructification, plutôt qu’une croissance végétative abondante mais inutile.
En effet, et c’est un aspect très intéressant de la culture bioponique: on crée très peu de masse végétale par rapport au rendement. Pour un même rendement, disons 1kg de tomates, la quantité de feuilles et de tiges est très inférieure à celle qu’il faut pour récolter 1kg de tomates en hydroponique classique (et même en terre !). Cela en fait une culture très économique car les consommations en eau et en engrais sont beaucoup plus faibles que pour n’importe quel autre type de culture.

La bioponie allie les avantages de l’hydroponique et de la culture biologique. Elle permet d’économiser beaucoup d’eau et d’engrais, de cultiver des récoltes de qualité sur des surfaces réduites. Elle ne permet cependant pas d'obtenir de certifivation biologique pour les produits qui y sont cultivés (voir plus haut).

Hydroponie, bioponie, système hydroponique, engrais, substrats, additifs

Conception et maintenance J'NOV sites internet gers sites internet toulouse